Hetalia World Academy

«  Il n'y a point de génie sans un grain de folie. »
 
FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)   Sam 18 Oct - 13:09

-"Y-y'a quelqu'un...?" murmura l'espagnol de sa voix ayant soudainement perdue toute conviction. Il faisait sombre et ce grenier sentait horriblement fort le renfermé. Mais comment est-ce qu'Antonio Fernandez Carriedo a pu se retrouver ici et dans une telle situation vous allez me demander?Laissez-moi vous expliquer depuis le début.

Il est là Tonio. On le voit taper du pied nerveusement. Il y a une certaine absence dans son regard comme ailleurs. Son teint d'habituel plutôt frais et aux joues rougies de vie était en ce moment même plutôt pâle. Ou pour mieux dire: blafarde.
Ce midi, Antonio ne l'avait pas passé avec ses amis à rire à tue-tête en faisant l'idiot comme à son habitude. Non, cette fois-ci, il n'avait pas pu faire semblant d'être éternellement heureux. Il était resté à peine quelques minutes jusqu'à ce que l'inquiétude commence vraiment à lui ronger les tripes. Moins de 5 minutes, c'est pour dire. Il n'arrivait lui-même pas à avaler le tortilla qu'il avait cuisiné la veille avec l'aide précieuse de Sadiq en particulier pour les assaisonnements, le reste, il avait tout préparé lui-même. En même temps, quand il voyait ce qu'appelait la cantine de Word Academy un "tortilla" il avait vraiment mais alors vraiment envie de rire. En fait, son sentiment était plutôt partagé. Il penchait entre être scandalisé ou en rire. Mais étant d'un caractère plutôt bon enfant, il choisissait la deuxième option. Oui, la deuxième sans hésitation.

Ceci-dit il n'avait profité de ses belles créations culinaires ce midi et les avaient vite remballées dans sa boite à repas avant de s'enfuir en un "Lo siento, amigos, hasta luego!", accompagné de la faible esquisse d'un sourire. Puis il avait traversé presque tout le lycée en courant à une allure folle. Il savait que pour "le" trouver" il fallait aller à tout prix dans les endroits d'habitude interdits. C'était bien son genre d'aller dans ce genre d'endroit pour se replier sur lui-même seul, à bouquiner un roman au nom à rallonge dont l'espagnol ne trouvait pas l'intérêt de les lire. Le genre de qui?De Benjamin, bien sûr, le petit homme tout droit venu des Bahamas que l'hispanique considérait comme son frère malgré la froideur dont il devait faire face tous les jours face à ce frère au coeur plein de rancunes envers lui.
Oui, Tonio avait beau être un idiot, il savait pertinemment la haine qu'il pouvait ressentir envers lui mais surtout pourquoi. Il avait fait des bêtises comme tout le monde mais celle-ci avait l'air plus impardonnable que d'autres encore aux yeux du petit métisse. Il l'avait abandonné c'est vrai, alors qu'il n'était qu'un gosse comme pour seul repère l'espagnol au coeur gros. Mais en fin, il espérait et avait l'intime conviction de Benjamin lui pardonnera un jour et qu'il ne le déteste pas autant qu'il voudrait lui faire croire. Du moins, c'est ce qu'il pouvait penser.

Puis sa course d'une vingtaine de minutes au moins s'arrêta quand il arriva devant un escalier menant vers le fameux grenier normalement interdit d'accès. Il regarda les alentours, prudent, vérifia que la boite repas ne s'était pas renversé dans son sac et monta sur la pointe des pieds cet escalier aux aspects un peu bancals. En le voyant monter comme ça on aurait pu croire qu'il allait tomber mais non, il arriva sain et sauf jusqu'à la petite trappe en bois qu'il ouvrit d'un violent coup d'épaule. Un halo de poussière se répandit sur lui et en particulier dans ses poumons à son inspiration, le faisant tousser bruyamment pendant quelques secondes jusqu'à ce qu'il se souvienne qu'il devait être discret. Ah oui, vraiment c'était vraiment pas gagné la discrétion avec lui.

Il pénétra dans le fameux grenier à quatre patte, sombre et où la seule lumière aussi faiblement incandescente qu'elle puisse l'être, provenait d'une source encore inconnue aux yeux du jeune brun. Tout ce qu'il savait à cet instant même c'était que cet endroit n'avait rien de très accueillant. Le vent frappait et sifflait de colère contre les tuiles du toit, tant dis que le parquet grinçait sous ses pieds comme si il allait s'écrouler sous ses pieds, ou encore les fines ombres noires dansantes dans l'obscurité rajoutait un peu de piquant encore au niveau Halloween.

-"Y-y'a quelqu'un...?" murmura l'espagnol de sa voix ayant perdu soudainement toute conviction. Il faisait sombre et ce grenier sentait horriblement le renfermé. Oui, il se croyait définitivement dans un film d'horreur.

Mais tout ça pour quoi vous allez encore me demandez?Et bien, tout ça pour apporter un repas à celui qu'il considère comme son petit frère, Benjamin, vous savez celui cité plus haut. Parce qu'il ne l'avait pas vu manger à la cantine et que le connaissant trop bien, il devait être cacher dans un de ses endroits interdits à lire, il s'était démené pour le chercher et le trouver. Car manger pour l'espagnol, c'est sacré et puis le jour où il ne s'inquiétera pas pour un de ses proches pour ensuite l'accabler de câlins...Ce n'était tout simplement pas un jour pour Antonio.
Il avait donc cherché partout et la seule cachette encore possible était le grenier. Il en tremblait rien que d'y penser alors y être lui glaçait littéralement le sang. Mais il allait le faire pour son dénommé "Benjanito".
Revenir en haut Aller en bas
Chien-Shiung Wu
Âge : 22ans
Animal : Nahi, son serpent
Dortoir : Lev Tolstoy

avatar
Bahamas
MessageSujet: Re: Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)   Sam 18 Oct - 21:09

Bahamas s’était éclipsé discrètement après les cours une fois comme tant d’autre malgré le fait que la chose se répétait beaucoup trop souvent ses dernier temps. Il avait trouvé refuge dans le grenier personne n’y allait à sa plus grande satisfaction. A qui la faute ? A son cher "hermano " bien sûr. Depuis qu’il était arrivé sur l’académie il n’avait de cesse cherché à lui parler. Chose que bien évidemment il n’avait strictement aucune envie de faire. Il n’avait pas à se racheter il ne lui pardonnerait pas point. Bon d’accord il était quelque peu de mauvaise foi, mais c’est idiot l’avait mérité ! Il n’avait aucune raison de faire ce qu’il avait fait. Le jeune métis désespérait de ne pas avoir le seul qui soit un tant soit peu resté près de lui depuis le début, avec lui à l’académie. Cuba… Le seul qu’il considérait réellement comme un grand frère. Mais non il avait fallu que ce soit ce grand cornichon d’espagnol qu’il allait se coltiner en cour et, pour la cerise sur le gâteau, dans le dortoir. Benjamin soupir longuement s’installant un peu mieux contre le mur. Il s’était installé assez loin de la trappe d’accès. Là où la luminosité était la meilleure, à cette heure du moins. Le toit en croupe possédait quelque fenêtres crade et poussiéreuses ne laissait peu ou pas du tout passer la lumière. Il avait nettoyé celle-ci avec un bout de tissus qui traînait et un peu d’eau de sa bouteille. Assit dans l’avancement de cette fenêtre, il pouvait parfaitement lire son livre. Un roman d’aventure et d’exploration fantastique. Assez plaisant et reposant à lire. Il se fichait complètement de la solitude et de la faim qui le dérangeait légèrement ce qui était assez logique vu l’heure. Il n’y faisait pas très chaud non plus après tout le grenier n’était pas vraiment ce qu’il y avait de plus isolé. Malgré tout il était bien ici beaucoup mieux qu’au milieu des piaillements qui devaient régner à cette heure-ci dans la salle de cantine. Faut dire qu’en se coltinant le brésilien et Alfred ce n’était pas vraiment quelque chose qu’on pouvait appeler de calme, il était persuadé qu’Islande serait d’accord avec lui sur ce point. Benjamin se tendit en entendant la trappe s’ouvrir violemment, il espérait sincèrement qu’il ne se fasse pas attraper pour une telle broutille se serait purement embêtant. En entendant quelqu’un toussé il soupira… Okay il était découvert en non par un surveillant ou autre responsable d’éducation mais par son très cher "frérot". Mais qu’est-ce qu’il a fait au bon dieu pour mériter ça ? Sérieusement on ne pouvait pas le laisser tranquille de temps en temps sur tout lui d’ailleurs. Il rêvait peut être un peu trop non ? Il l’entendit avec sa voix hésitante et effrayer, il était sérieux la ? Son cher "grand frère" avait peur ? D’un grenier en pleine journée ? Encore si on lui avait dit qu’il était hanté sa se comprendrait mais la… Attend mais on le lui avait peut-être dit ça… Il réprima un rire mais ne pût cependant se retenir de sourire sans répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)   Dim 19 Oct - 20:43

Un cliquetis d'acier se fit entendre alors que d'entre ses mains, Antonio serait son chapelet bien fort à l'intérieur de ses poings jusqu'à presque se blesser lui-même. Il priait mentalement à ce qu'il ne dérange pas les esprits tourmentés de ce grenier. Du moins, c'est ce que lui avait raconté ses amis, et influençable comme il l'était, il n'avait pas été difficile de lui faire croire à ses légendes urbaines passées de bouche à oreille et dont la version différait d'une personne à une autre. Mais celle qu'on avait raconté à l'espagnol était plus que terrifiante il fallait le dire. Mais l'heure n'était pas aux contages d'histoires mais bel et bien de trouver Bahamas.

Il avançait plus que prudemment, sa vision défectueuse ne l'aidait pas vraiment non plus à se repérer dans un salle aussi sombre. Il aurait du prendre ses lunettes de vue qu'il utilise dans les rares fois où il se mettait à rire mais il n'était même pas sur, que même avec elles, il y aurait vu quoique ce soit. Non, ça aurait été probablement la même chose.

Il avait les jambes tremblantes comme des piliers instables, et ses mains tâtaient le vide pour éviter de se prendre malencontreusement quelque chose en pleine face. Il avait beau ne pas être très fin, il avait au moins l'obligeance de faire en sorte de ne pas se blesser. Son sac bien accroché sur son dos, il tenait durement les deux sangles qui passaient sur ses épaules, comme seule source de réconfort. Il avait vraiment peur oui et imaginer que son petit frère était certainement ici l'effrayait encore plus. Comment pouvait-il trouver le confort de lire dans un endroit pareil?Il ne comprenait pas, mais il y avait beaucoup de choses qu'il ne comprenait pas à propos de son petit-frère. Il restait quand même un frère aimant malgré leur différences. Enfin même si ça n'était pas du tout réciproque.

Alors qu'il était complètement perdu dans ses pensées, un rire qu'il connaissait bien fit écho dans la pièce. Toute la peur qu'il venait de ressentir avait disparu d'un seul coup au petit ricanement de son dénommé "hermanito". Il soupira de soulagement en lâchant enfin son chapelet et se dirigea cette fois-ci, complètement insouciant vers le bruit. Il était tout content d'enfin l'avoir trouvé et un sourire béas ornait son visage.

-"Benjanito, hermanito-mio~ Hermano est là pour t'apporter son repas~" chantonna t-il de sa douce voix alors que devant lui il n'imaginait pas ce qui allait l'attendre.

Une planche mal-enclenchée et son pied se prit dedans, le faisant maladroitement tomber par terre, en un bruit sourd. Il crut d'abord que le parquet allait se casser sous son poids mais non, seulement un immense nuage de poussière qui le fit éternuer et tousser violemment. Il s'était vraiment planté en beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Chien-Shiung Wu
Âge : 22ans
Animal : Nahi, son serpent
Dortoir : Lev Tolstoy

avatar
Bahamas
MessageSujet: Re: Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)   Dim 16 Nov - 23:37

La scène qui se jouait à quelque mètre de lui avait tout du mauvais film d’horreur. Sérieusement comment l’espagnol qui avait pourtant été quelqu’un de téméraire, à une époque pouvait-il avoir la frousse dans un grenier des plus inoffensifs. Ou était passé le conquistador ? Aux oubliettes visiblement et finalement, il ricana en se cachant dans son livre.
  Il ne pouvait se retenir de rire plus longtemps enfin pour le moment seul un ricanement avait franchi ses lèvres mais si ça continuait ce serait bien plus. Malheureusement pour lui son ricanement trahissait aussi sa présence dans le coin. Tant pis au pire il pouvait toujours changer de place avec beaucoup plus de discrétion que lui. Il grimaça en l’entendant l’appeler…
  Pitié ! Il n’aurait pas pu l’oublier pour une fois. Il n’avait plus quatre ans et savait prendre soin de lui. Et il le savait depuis longtemps. Avec grande discrétion il se leva et partit en direction d’un autre endroit du grenier encombrer. Il s’arrêta cependant en entendant la chute fracassante de son cher ‘’ frérot ‘’. Nullement déranger par la poussière désormais en suspension, il éclata de rire, se tenant au mur pour éviter de tomber. C’était le pompon. Il était tombé aussi lamentablement que le plus maladroit des ours.
  Le métis finit par se laisser glisser au sol tellement mort de rire qu’il ne tenait plus sur ses jambes. Au oui le conquistador, et l’homme qu’il avait admiré enfant était tombé bien au fond des oubliettes. Mine de rien rire faisait un bien fou, il n’avait pour habitude de laisser ses sentiment et ses état d’âme exploser au grand jour, mais là c’était trop beau.
  Il toussa un peu, malgré tout la poussière et e manque d’air lié  au rire, ça n’allait pas du tout ensemble. Il se força à se calmer sait-on jamais l’espagnol ne le retrouveras pas maintenant. Il aurait peut-être même la chance de lui faire un croche-patte. Un sourire sadique étira ses lèvres.


Hs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)   Lun 25 Mai - 11:00

Antonio s'était étalé au sol et il y était resté. Il aurait d'abord voulu immédiatement se relever mais quelque chose qu'il avait rarement l'habitude d'entendre venait glisser son tintement au creux de ses tympans. Quelque chose qui raviva son sourire habituel aux lèvres, quelque chose qui le rendait si heureux tant c'était inattendu. Encore une fois, il s'était imaginé que son frère allait encore le rejetter avec une de ses répliques si froides et directes qui lui faisaient lourdement comprendre qu'il n'était pas désiré. Mais cette fois-ci ce n'était rien de tout ça mais un rire cristallin, qui sonnait rare et fort tant il est si peu commun. Il soupira longuement, l'écoutant rire, rêveur jusqu'à réaliser sa situation actuelle.

Il tapota le sol poussiéreux et se releva avec vivacité, bento en main. Car oui, même dans sa chute, il avait bien fait attention à ce que celle-ci ne se brise pas ou ne s'étale par terre, tout du long. Petit point positif pour une chute aussi désastreuse.

Après ça, il se laissa guider par le doux rire de son frère pour aller rejoindre l'endroit où il se trouvait. Il ne mit pas bien longtemps, il fallait le dire, mais Tonio faillit trébucher une seconde fois lorsque ses pieds butèrent dans ceux de Benjamin.

"Oh la la!!C'était moins une!Mais ton petit panier repas est sain et sauf hermanito—~

Il posa sa main sur le visage du métisse, comme pour se repérer et posa la fameuse boite dans les bras de son petit-frère. Après ça, il plongea sa main dans sa poche pour en sortir miraculeusement une lampe torche!Mais………pourquoi la sortir seulement maintenant?

-"J'avais oublié que j'avais une lampe torche ahaa!~" riait-il en s'amusant à éteindre et rallumer cette dernière au visage du bahaméen.

-"Allez viens assis-toi, tortugita~"

Et il l'entraîna par terre, pour s'asseoir, contre le mur, à côté de lui, la lampe les éclairant toujours tous les deux de sa lumière blanchâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une boite à repas aux goûts d'Halloween! (feat Bahamas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Repas triste
» Waaagh du boss ouvr'boite
» dreadnought ou boite ki tue
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» La boite à Bitz (Recherche de Bitz)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia World Academy :: Bac à sable :: Devoirs et discussions au café archivés-