Hetalia World Academy

«  Il n'y a point de génie sans un grain de folie. »
 
FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Survivre dans l'inconnu [Greece & Finlande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Survivre dans l'inconnu [Greece & Finlande]   Mer 8 Juil - 9:07

Mes chats...


Un voyage scolaire à la mer semblait être une très bonne idée. Tout le monde semblait partant et Grèce n'en était pas moins excité que les autres même si il ne le montrait pas forcément, il avait hâte d'aller profiter de la mer sur une petite île paradisiaque comme se devait être des vacances d'été.
Héraclès avait préparé toutes ses affaires, s'était renseigné sur l'île pour savoir quelles activitées il pourrait faire et plus la date approchait plus il avait hâte.
Son bonheur avait été quelque peu atténué quand on lui a imposé une limite une trois chats à emmené avec lui mais outre cela il était parfaitement heureux de ce voyage. Trois chats c'était mieux qu'aucun. Il n'aurait jamais pu survivre sans chats.

Tout se passait très bien au début, ils avaient pris le bateau pour rejoindre l'île, le temps était merveilleux et le Grec jouait avec ses chats sur le pont.
Personne n'aurait pu imaginer que leur capitaine allait se faire enlevé par un goéland géant, et pourtant ce fut ce qui arriva.
La panique se déclara à bord après cet enlèvement et tous les élèves essayèrent de décrypter le tableau de bord pour conduire le navire mais personne ne savait comment faire.
Ils décidèrent donc de prendre les canots de sauvetages et essayer de rentrer à l'Académie, au moins ils pouvaient décider de quelle direction les canots iraient.
Malheureusement le temps choisit ce moment précis pour changer du tout au tout et une tempête se déclara.
Qu'est-ce que le Grec regretter sa paisible Méditerrané.
Ils furent ballotté dans tous les sens par le courant qui se faisait de plus en plus fort et Héraclès commençait à avoir vraiment peur, pas vraiment pour lui mais surtout pour ses chats, il les tenait fermement pour être sûr qu'aucun d'eux ne tombe à l'eau.
Lui il savait nager, ses chats par contre...
Puis tout d'un coup tout se fit noir autour de lui et il se sentit perdre connaissance.

Quand il se réveilla il était sur une plage et ses camarades étaient à côté de lui, mais aucune trace de ses chats.
La panique grimpa en lui et le Grec se releva pour chercher ses précieux félins, il se refuser de penser au pire.
Pendant ses recherches les autres ont décidé de répartir des tâches pour essayer de survivre sur l'île, personne ne savait où ils étaient et ils n'avaient pas d'autres choix que de faire de leur mieux et de coopérer pour survivre.
Héraclès finit par revenir auprès des autres, dépité, il n'avait trouvé ses chats nul part.

On lui annonça qu'il devait tiré à la courte paille pour avoir un partenaire et après avoir été mis avec Finlande on leur dit qu'ils devaient construire un abri pour tout le monde.
Cela ne devrait pas être très compliqué mais Héraclès n'avait pas du tout la tête à cela. Il voulait retrouver ses chats. Il refuser d'accepter qu'ils avaient péri dans la tempête.
Il ignora donc Finlande et repartit à la cherche de ses félins autre part, il n'abandonnerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Chien-Shiung Wu
Âge : 20
Animal : Hanatamago
Dortoir : Lev Tolstoy

Devoirs en cours : - Deux Nordiques dans un environnement hostile : Fin' & Is' VS Wild

Devoirs terminés : - A new roomie for a new leaf...erm...life! [Eire] -Archivé-
- Pris sur le fait [Amérique] -Archivé-
- Quand Alcool rime avec problèmes [North Italy]
Relations : Suède, Danemark, Islande et Norvège qui sont en quelque sorte sa famille.
Hanatamago, le chien le plus chou du monde !
avatar
Finlande
MessageSujet: Re: Survivre dans l'inconnu [Greece & Finlande]   Dim 19 Juil - 20:52

Tino se réveilla la tête lourde ; un goût de sel iodé persistait sur ses lèvres et du sable encombrait son visage enfoui au milieu de petits coquillages. Il avala sa salive et toussa frénétiquement suite à la sensation de brûlure que lui avait provoqué ce geste : bien évidemment, il avait bu la tasse lors de son périple et n'avait rien bu d'autre depuis. Il se releva tranquillement, pestant contre le sort et espérant fortement que ses amis, sa famille et sa petite chienne adorée s'en étaient sortis. Finlande se mît debout, épousseta ses vêtements tant bien que mal et partit à la recherche d'un camarade de classe. Après plusieurs heures de vagabondage durant lesquels il manqua de se laisser dans un coin et d'attendre patiemment que ça passe -c'est tout bonnement stupide, mais eh ! C'est épuisant d'être perdu au bout d'un moment-. Il trouva finalement tout un groupe d'élèves. Ceux-ci répartirent entre eux différentes tâches qui seront menées à bien par des binômes ou trinômes tirés à la courte paille. C'est ainsi que Finlande se retrouva en compagnie de Grèce avec pour mission de construire une maison sur pilotis pour le groupe. Enfin, ça, c'était l'idée de base, car le Grec ne l'entendait absolument pas de cette oreille et après avoir sciemment ignoré le Nordique, il s'était mis à la recherche de ses chats -Parce qu'il en avait emmené plusieurs et que, logiquement, sa sélection n'avait pas vraiment supporté le bain et, s'ils sont en vie, ont du fuir sur n'importe quel coin de l'île.- . C'est pour cela que le Finnois se trouvait maintenant à la suite d'Heraklès, qui ne l'avait toujours pas calculé, au beau milieu d'une jungle dense, verdoyante et absolument effrayante dans cette pénombre causée et par l'important feuillage et par l'heure avancée de l'après-midi qui tombait. Ils évoluaient donc très péniblement au milieu de la végétation locale, mais Finlande réussit à se retrouver aux côtés du Grec et tenta vainement d'attirer son attention. Bon sang, et dire qu'en situation normale, Héraklès est très calme, voire trop calme : il passe son temps à dormir comme un bienheureux au milieu de ses félins et dans un coin de la salle ou de l'école, mais lorsqu'il s'agit de chercher les-dits félins, celui est prêt à se lancer à corps perdu dans la jungle sans penser à prévenir quelqu'un ou bien même à demander l'aide. Tino ne sait pas s'il pourra lui donner un coup de main dans sa recherche, mais il est tout de même content d'être avec lui, parce que l'idée de laisser qui que ce soit seul dans ce lieu sans aucune trace de vie : c'est bien trop risqué. La nuit était maintenant complètement tombée sur l'île : ils s'étaient arrêtés dans une sorte de clairière et seuls les cris d'oiseaux dont les espèces étaient inconnues du Finlandais parvenaient à leurs oreilles. Combien de temps avaient-ils marchés ? Ils devaient être très loin des autres... Grèce réalisa finalement qu'il était accompagné : il adressa pour la première fois la parole à son compagnon d'infortune et tous les deux se mirent à la recherche de quelques fruits ou autres denrées comestibles afin de passer la nuit.

- Je suis désolé que tu aies perdu tes chats, mais je suis sûr que l'on va les retrouver !

Enfin, pas si sûr que ça, mais dans une situation comme celle-ci mieux valait-il être encourageant et surtout ne pas contrarier le Grec qui devait déjà être très inquiet et fâché de cette perte. Tino se fixa donc comme objectif de retarder le Méditerranéen le moins possible et de l'aider au maximum : parce qu'il le voulait, parce qu'il était s'il avec lui, qu'il ne voulait pas se retrouver seul et le laisser seul.

_________________
FINLANTA MOTHAFUCK:
 


Perkele~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Survivre dans l'inconnu [Greece & Finlande]   Lun 20 Juil - 9:58

Combat


Le Grec continua ses recherches et partit explorer l'immense jungle qui se trouvait au cœur de l'île, il espérait que ses chats n'étaient pas partit par là, il devait sans doute y avoir nombre de créature dangereuses. Il ne se rendit même pas compte que Finlande le suivait et chercha toute la journée jusqu'à ce qu'il fasse trop noir pour y voir quelque chose. Finalement Héraclès se rendit compte que quelqu'un était avec lui et il se rappela que Finlande et lui était supposé faire quelque chose ensemble, mais il ne se souvenait absolument pas de quoi.

- Je suis désolé que tu aies perdu tes chats, mais je suis sûr que l'on va les retrouver ! 

«  Hum.... Pour le moment il fait trop noir pour voir, je continuerai demain...  »

Ils décidèrent donc de se trouver quelques fruits à manger vu qu'ils n'avaient rien mangé depuis le naufrage et ce ne fut pas facile à faire dans la pénombre qui régnait. Ils réussirent tout de même à en trouver et après un léger repas Héraclès et Tino essayèrent de dormir. Le Grec n'arrivait pas à trouver le sommeil, il était très inquiet pour ses chats et ne serait pas tranquille avant de les avoir retrouver. Pourtant il savait bien qu'il ne pouvait rien faire la nuit et que la meilleur chose à faire était de dormir mais il n'y arrivait pas.
Il passa donc une nuit blanche et dès que le soleil se leva il compta repartir à la recherche de ses félins adoré mais hésita un instant. Devait-il réveiller Finlande ? Ce denier n'aurait sûrement pas envie de se retrouver tout seul ici alors après l'avoir réveillé il repartit en quête de ses boules de poil.
Hier rien ne s'était mis en travers de son chemin mais aujourd'hui la faune locale en avait décidé autrement. Les singes n'étaient pas très dérangeant mais les fauves...
Ces derniers s'étaient tout de suite mis en tête de faire d'eux leur repas et le Grec n'était vraiment pas d'humeur à perdre du temps inutilement. Il les attendit de pied ferme et lutta, littéralement, avec eux. N'ayant pas d'arme il ne pouvait se servir que de son corps et fut très inspiré par un certain héros Grec au même nom que lui quand il étouffa un des fauves en le serrant le plus fort qu'il pouvait dans ses bras au niveau de sa gorge.

Cela énerva bien sûr les autres et Héraclès dû lutter aussi contre eux, il n'avait que faire des blessures qu'il recevait, il n'avait que ses chats dans la tête et à quel point il devait se dépêcher de les retrouver. Après un combat acharné, le reste des fauves le fuirent et bien qu'il était blesser un peu partout, le Grec n'avait pas de blessure grave et continua donc son chemin.
Rien ne pourrait l'arrêter de retrouver ses précieux félins, pas même les plus dangereux fauves qui soient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Survivre dans l'inconnu [Greece & Finlande]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Survivre dans l'inconnu [Greece & Finlande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lizzie ¤ "La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants."
» Survivre dans le Desert ? Pff, quelle affaire...
» Dans la vie, il faut s'amuser... Et survivre
» [COURS] Apprendre à survivre en milieu hostile
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia World Academy :: Bac à sable :: Archives des événements :: Été 2015 - Koh-talia-