Hetalia World Academy

«  Il n'y a point de génie sans un grain de folie. »
 
FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme une chanson de Daniel Balavoine ( France et Bahamas )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Watt
Âge : 24 ans
Club : Club de cuisine, club Otaku, club de musique
Animal : Pierre ( oiseau )
Dortoir : Frida Kahlo

Devoirs en cours : La cuisine avec France, tout un art ( avec Arthur <3 )


Devoirs terminés : Jouer nous irons, quand les douze coups de minuit sonneront ( Avec América )
Réviser? Vraiment? ( avec Chine et Russie ) Abandonné
avatar
France
MessageSujet: Comme une chanson de Daniel Balavoine ( France et Bahamas )    Lun 6 Juil - 19:14

Le soleil tapait fort sur la tête de notre Français qui n'avait pas l'habitude d'une chaleur tropicale. Il regrettait d'avoir accepté ce voyage, il n'aurait jamais était ici s'il avait dit non. C'était un peu de la mauvaise foi, car personne ne pouvait prévoir qu'ils allaient finir abandonner, tous sur une île déserte. De plus, il était venu parce qu'un certain Arthur Kirkland s'était inscrit à ce voyage. Mais... Francis n'avouera jamais ces vraies raisons...
La chaleur et la situation le rendaient de mauvaises humeur, mais il essayait de rester positif et de garder le sourire.
Intérieurement, il se répétait qu'il était vivant et c'était le principal. Que personne n'était blesser et qu'ils rentreraient bientôt tous ensemble.

Francis a dû tirer à la courte paille pour savoir qui allait l'accompagner. Il est tombé sur quelqu'un qui ne connaissait presque pas... Génial n'est-ce pas ?
Notre Français était parti avec lui juste après explorer une partie de l'île, comme tout le monde. La jungle ne lui plaisait pas trop et peut être que tout le monde y était allé, il préféra faire le tour de l'île en suivant les plages.

Le sable était blanc et l'eau d'un bleu éclatant, autour d'eux se trouver un décor de carte postale. France aurait bien voulu s'allonger et bronzer comme s'il était en vacance, mais le devoir l'appeler. Il devait mettre la main à la pâte s'il voulait partir le plus vite possible.

Francis marchait tout droit, observant les moindres recoins des plages, il avait presque oublié de vérifier si l'autre était encore avec lui. Il était concentré, pour une fois. Une vieille habitude revient tout à coup, quand il était concentré sur quelque chose, le français se mettait à chanter naturellement.

«  Tous les cris les SOS partent dans les airs....
Dans l'eau, Laissent une trace
Dont les écumes font la beauté »


Soudainement, il s'arrêta net, un morceau étrange de métal était sur la plage. Il s'approcha de l'objet et regarda aux alentours. À l'horizon, dans l'eau, il vit une épave de bateau. Intrigue, il voulait voir ça d'un peu plus près... La mer n'étant pas à cent pour-cent sur, il prit un bâton quelconque en guise de rame et du morceau de bateau sur le sable comme radeau. Grâce à cela, il rejoignit, sans avoir besoin de se mouiller, les bouts du bateau flottant.

Arrivé près de tous les débris, il ne trouva rien d'intéressant. Que du métal... Peut-être que ça servirait un jour... Il les poussa pour qu'il s'échoue naturellement sur la plage. Il était tant pour Francis de rebrousser chemin. Il fixa l'eau claire et remarqua de nouveau habitant, des dizaines et des dizaines de méduses était regroupé en dessous ce qui empêcha Francis de ramer...

« Oh merde... »

Il fixa l'autre garçon qui était resté au bord de l'eau... Comment allait-il faire pour s'en sortir...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien-Shiung Wu
Âge : 22ans
Animal : Nahi, son serpent
Dortoir : Lev Tolstoy

avatar
Bahamas
MessageSujet: Re: Comme une chanson de Daniel Balavoine ( France et Bahamas )    Ven 14 Aoû - 1:06

De base le voyage avait enchanté Benjamin même les mauvaises langues disent le contraire. Qui ne serait pas ravi de quitté le climat continental frais et humide pour un autre plus chaud et paradisiaque? De toute façon tant qu'il y avait la mer le métis était content... Enfin pour avoir la mer, il l'avait mais il préférait encore largement le bateau bondé a une île déserte, moins depuis qu'ils y ont échoué. Au début ça ne l'avais pas gêné... mais maintenant ils leur fallait trouver un moyen de s'organiser il ne contait pas rester ici le reste de sa vie...



Bien qui disait organisation disait binôme et tache, il était donc tombé sur France. Il n'avait rien contre lui et leur relation était plutôt cordiale si ce n'était inexistante. Ils étaient donc parti explorer la plage, rien de bien dérangeant bien que la jungle l'avait franchement attiré peut être une autre fois...


Il suivait donc sont collègue d'infortune laissant ses yeux furetaient un peu partout. Tout allait bien... Presque, tout allait bien jusqu'au moment ou il se mit à chanté. Au début ça ne gênait pas benjamin mais au bout de quelque minute s'en était trop. Il se concentra sur ce qui avait été déposé par les vagues sur le sable encore humide.


Il ne pu contenir un soupire de soulagement lorsque la voix du français ne fut pu audible, il mit tout de même quelque seconde avant de se demander ce qu'il faisait. Il le vit s'éloigné vers ce qui semblait être une épave... sans lui... Il était beau le travail d’équipe. Il haussa les épaules en regardant sur le sable si quelque chose y était intéressant. Hormis quelque méduse morte rien n'attirai son attention.... tant pis.

Bahamas releva la tête pour voir la situation de son  collègue qui mettait un peu trop de temps a revenir à son gout. Ce fut la scène la plus comique de la journée ce qui égailla. Le français était coincé sur son radeau de fortune, au dessus d'un banc de méduse. Il le regarda longtemps avant de lui faire un signe un simple mouvement de mains qui fut accompagné d'un sourire moqueur. En clair qu'il se débrouille lui il va voir plus loin.

_________________





Click Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Watt
Âge : 24 ans
Club : Club de cuisine, club Otaku, club de musique
Animal : Pierre ( oiseau )
Dortoir : Frida Kahlo

Devoirs en cours : La cuisine avec France, tout un art ( avec Arthur <3 )


Devoirs terminés : Jouer nous irons, quand les douze coups de minuit sonneront ( Avec América )
Réviser? Vraiment? ( avec Chine et Russie ) Abandonné
avatar
France
MessageSujet: Re: Comme une chanson de Daniel Balavoine ( France et Bahamas )    Mar 25 Aoû - 1:22

Coincé sur son radeau de pauvre, Francis faisait marcher son cerveau pour le sortir de cette mauvaise situation. Les vagues le faisaient balancer de droite à gauche, mais les méduses étaient trop près de la surface pour qu'il puisse avancer. Il essayait de s'accrochait le plus possible pour ne pas tomber. Lorsque la mer était un peu calmait, il recommença à réfléchir à la manière dont il pourrait rejoindre la plage. Une idée lui traversa l'esprit, si son coéquipier pouvait l'aider à faire fuir les méduses, il aurait peut-être une chance de s'en sortir.

Son partenaire lui fit un signe de la main accompagner d'un sourire qui montrait bien qu'il s'amusait du problème de Francis. Ce qui irrita le français, ce n'est pas qui rigole de sa malchance, après tous lui-même trouvait ça assez comique, mais qu'il l'abandonne en plein milieu. Il voyait bien qu'il n'avait pas l'intention de l'aider. Francis reconnaissait qu'il n'était pas ami ni autre, pourtant, il pensait que ce n'était pas une raison de le laisser dans la merde. Lorsqu'il vit que Bahamas commencé à repartir dans sa petite promenade de santé, la patience du français avait atteint sa limite.  

«  Pu....rée »

Finalement, Francis avait laissé sa première idée prendre le contrôle de sa raison. Il plongea son long bâton dans l'eau et le passa sous le corps d'une méduse pour la soulever hors de la mer. Si les méduses ne voulaient pas bouger alors le blond allait les forcer à le faire. Ils savaient bien que ça prendrait peut-être trois heures, mais c'était la seule chose qu'il pouvait réaliser. Une fois sur son bâtonnet, il jetait les méduses loin derrière lui, en les envoyant de toutes ses forces. À sa grande surprise, le corps des animaux était très léger ceux qui permettaient à Francis de les rejetait assez éloignait de lui pour qu'il puisse avancer vers le sable.

Cette technique marchait bien. Malheureusement, il n'aurait pas dû jeter un œil sur ce que faisait son binôme. Trop d'événement perturbant venait de se passer pour que Francis ait une grande maitrise de soi-même. La rancœur avait pris le dessus et sans vraiment réfléchir aux conséquences, il attrapa une méduse et la balança vers Bahamas. Il lui en voulait un peu, mais ce genre de geste ne fait que mettre le feu aux poudres.

« Alors, vas-tu arriver à esquiver ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Comme une chanson de Daniel Balavoine ( France et Bahamas )    

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une chanson de Daniel Balavoine ( France et Bahamas )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 ans après, un album rend hommage à Daniel Balavoine
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Like a flower [Daniel]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» La chanson qui fait kiffer les geeks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia World Academy :: Bac à sable :: Archives des événements :: Été 2015 - Koh-talia-